Les produits chimiques dans les cosmétiques

Les substances chimiques Cancérogènes, Mutagènes et Reprotoxiques dans les cosmétiques : quel impact sur notre santé et comment les connaître. Par Marjorie Mallécot.

Hydrater sa peau, la purifier, l’exfolier, la gommer, l’apaiser, ou encore en estomper les rides fait partie de notre quotidien et passe par l’application de soins multiples, comme les produits cosmétiques.

La plupart de leurs fabricants utilisent pour cela des ingrédients naturels mais également chimiques dont les effets secondaires ne sont pas vraiment maîtrisés. Notons que nombre d’entre eux sont des CMR : substances chimiques Cancérogènes, Mutagènes (induisant des modification permanentes du nombre et/ou de la structure du matériel génétique de l’organisme) ou Reprotoxiques (qui altèrent le fonctionnement des organes reproductifs). On trouve 3 catégories de CMR classés des plus dangereux (CMR 1 et 2, interdits en cosmétique) aux moins nocifs (CMR 3). Ces derniers sont par exemple le formaldéhyde, l’hydroquinone ou encore les parabènes.

L’impact des produits chimiques sur notre santé

Les parabènes sont un groupe de substances chimiques largement utilisées comme conservateurs dans l’alimentation, les produits cosmétiques et pharmaceutiques. Ces substances peuvent également apparaître sous le nom d’« esters d’acide phydroxybenzoïc » et s’affichent sur la liste des ingrédients des produits cosmétiques sous diverses formes (cf liste ci-contre). Les premières enquêtes de Chris McGrath dans les années 90 ont révélé une corrélation entre l’apparition de cancers du sein chez certaines femmes et la présence de parabènes dans leurs produits cosmétiques. En effet, il a été démontré peu après que ces substances chimiques s’avèrent être des perturbateurs endocriniens (perturbent les fonctions endocriniennes (activités des glandes endocrines, autrement dit les organes dont le rôle est de fabriquer les hormones qui se déversent dans le sang)) avec également des effets cancérogènes. Les avis ont longtemps divergé sur ces études et leurs résultats mais la multiplication des produits garantis sans parabènes nous prouve les inquiétudes quant à leurs effets sur notre santé. Il est, ne serait-ce qu’en vertu du principe de précaution, important aujourd’hui de se montrer prudent. Notre environnement comporte de nombreux facteurs de risques sur notre santé, négliger celui des produits chimiques dans les cosmétiques serait hasardeux. Bien-entendu, les parabènes ne sont qu’une catégorie de produits présents dans les cosmétiques dits « conventionnels » (non bios) et beaucoup d’autres possèdent des caractéristiques nuisibles pour notre santé et notre environnement.

Liste non exhaustive des substances :

  • benzyparabène (n° CAS 94-18-8),
  • isobutylparabène (n° CAS 427-02-3)
  • butylparabène (n° CAS 94—26-8),
  • n-propulparabène (n° CAS 94-13-3),
  • éthylparabène (n°CAS 120-47-8),
  • méthylparabène (n° CAS 99-76-3)

source NICNAS (Department of Health and Aging Australian Government)

Quelques ouvrages approfondissent le sujet : « La vérité sur les cosmétiques » de Rita Stiens paru en 2005, ou encore une publication de l’AFSSET (Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail) en janvier 2006 sur les substances chimiques présentes dans notre environnement.

Sibellebio propose des ingrédients de base pour faire soi-même ses propres cosmétiques et ainsi supprimer l’usage de produits chimiques dans les cosmétiques, produits, dont nous ne connaissons pas les effets sur notre santé et notre environnement.